Saint-Martin

Infos

Pays

Saint-Martin

nombre de mission(s)

0

Activités

  • Recherche et prise en charge de victimes, en milieux terrestre et aquatique
  • Tri médical (évacuation et rapatriement de victimes)
  • Rétablissement de la médecine de ville

date

0
Septembre
Précédent
Suivant

Pourquoi CASC APPUI est-il intervenu ?

  • Un ouragan d’une violence extrême s’est abattu mercredi 6 septembre 2017, sur les Antilles, plus particulièrement sur les îles de Saint-Martin et Saint Barthélémy. Catégorisé 5, dernier niveau de l’échelle de Saffir-Simpson, l’ouragan IRMA a effectué un passage dévastateur sur ces deux collectivités d’outre-mer.
  • Dès le 8 septembre, le bilan provisoire faisait état de 12 morts dont 4 à Saint-Martin, et de nombreux blessés. Les dégâts matériels étaient égalementconsidérables : la plupart des infrastructures des deux îles étaient inutilisables (caserne des sapeurs-pompiers locaux inondée à Saint-Barthélemy, black-out électrique, routes impraticables…).
  • CASC APPUI n’a pas pour vocation première d’intervenir sur le territoire national. Toutefois, au regard de la sévérité du bilan provisoire et de l’urgence de la situation, l’équipe de coordination s’est immédiatement rapprochée du Centre Opérationnel de Gestion Interministérielle des Crises (COGIC) ainsi que duministère de l’intérieur afin d’étudier l’opportunité d’une mission de renfort intégrée au dispositif national d’intervention.
  • L’engagement de CASC APPUI à Saint-Martin a été rapidement validé par les autorités.

Notre intervention

  • L’équipe CASC APPUI s’est engagée à Saint-Martin, suite au passage des ouragans IRMA et JOSE, à compter du samedi 9 septembre, après validation des autorités, et jusqu’au dimanche 17 septembre 2017.
  • Dès son arrivée, le chef d’équipe de CASC APPUI a été intégré au Conseil Opérationnel Départemental (COD).
  • Une première mission a été confiée au binôme médical de l’équipe CASC APPUI : déployer l’ensemble de l’arsenal de médicaments apporté par CASC APPUI afin de rétablir la médecine de ville sur Saint-Martin. Le médecin sapeur-pompier de l’équipe a été nommé coordinateur de cette mission en collaboration avec le sapeur-pompier infirmier CASC APPUI et avec le pharmacien-chef de la Guadeloupe. Une pharmacie, sécurisée par les forces de l’ordre, a pu être mise en place. Un contact a établi avec les médecins généralistes de l’île afin d’accélérer la réouverture de leurs cabinets médicaux. Enfin, le Véhicule de Secours et Assistance aux Victimes (VSAV) des sapeurs-pompiers de l’île a pu être médicalisé.

 

  • Le médecin sapeur-pompier a assuré la prise en charge d’urgence des populations sinistrées et s’est vu confier la responsabilité du tri médical dans le cadre du plan d’évacuation et de rapatriement des victimes vers la Guadeloupe et la Martinique.
  • Les quatre autres membres de l’équipe CASC APPUI se sont intégrés aux missions de recherche et de secours de victimes en milieux terrestres et aquatiques. Durant ces opérations, l’équipe a exploré une dizaine d’épaves de bateaux, des zones inondées à l’intérieur de l’île ainsi que des rivages détruits et jonchés de débris. Des cadavres ont pu être extraits des décombres afin d’être identifiés. Une fille de 14 ans, portée disparue, a pu être retrouvée et identifiée.
  • Après avoir réalisé un bilan de l’intervention de CASC APPUI avec le Directeur des Services Médicaux (DSM) ainsi qu’avec le chef du COD, l’équipe a amorcé son retour vers la métropole.